Pierre Tchakoua : Un dévouement inspirant

Pierre Tchakoua

Crédit photo : Jean-François Gravel
Article : Patricia Gougeon (RABQ)

Pierre Tchakoua est un bel exemple d’intégration en Abitibi-Témiscamingue. Cette réussite, il la doit en partie au bénévolat. Lauréat de la région pour les Prix Hommage Bénévolat-Québec 2018, le Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ) se devait de vous présenter cet homme unique.

M. Tchakoua a quitté le Cameroun pour le Québec en 2011. Il est venu faire son doctorat en génie électrique. Dès 2012, il s’est impliqué comme mentor auprès des Grandes Sœurs et Grands Frères de la région. « Le bénévolat a été la clé de mon intégration. Ça m’a ouvert toutes les portes. Ça m’a aidé à m’enraciner. Ça m’a aidé à développer un sentiment d’appartenance, à créer un réseau d’amis et de contacts. Comme immigrants, on est dépaysé, c’est donc important de s’impliquer dans un milieu. On est un maillon de la chaîne qui fait que les choses fonctionnent bien ensuite. Avec le bénévolat, c’est plus facile d’établir des liens rapidement, tout est fait dans le plaisir, les gens sont là pour aider et parce qu’ils le veulent, pas par obligation. C’est aussi une aide pour l’emploi. Le bénévolat permet d’apprendre à connaître tous les processus et voir comment ça fonctionne ici », confie M. Tchakoua.

Depuis 2015, il est bénévole au service de la sécurité incendie et sécurité civile de la MRC de Rouyn-Noranda et il est également le président du Forum Jeunesse de l’Abitibi-Témiscamingue (FJAT). Une amie l’avait invité à assister à un des forums et il avait réellement été impressionné par les jeunes participants, leurs idées, leur fougue, leur intelligence et leur engagement. Il a donc voulu s’impliquer auprès d’eux au conseil d’administration du FJAT.

Pierre Tchouka souhaite également donner l’exemple à ses deux enfants. D’ailleurs, ces derniers suivent leur père dans ses activités, lorsque c’est possible. Même dans les rencontres du conseil d’administration. « On a plein de raisons de ne pas être généreux et de ne pas s’impliquer, mais je veux montrer que c’est important pour faire avancer les choses. »

D’ailleurs, pour pouvoir aider les gens à s’impliquer comme bénévole dans le Forum Jeunesse, M. Tchakoua a apporté un volet très familial au sein du conseil d’administration. « Le bénévolat ne doit pas être un fardeau. On peut avoir une activité pour les enfants pendant que les parents sont en réunion. Parfois, les enfants sont avec nous, s’ils font du bruit, ce n’est pas grave. Ça rend les choses dynamiques, ça montre la tolérance aussi. Il faut aider les familles si on souhaite que les gens s’impliquent. Le bénévolat se fait avec le cœur et dans le plaisir. Ça demande parfois de la patience, mais c’est bénéfique pour tout le monde. » Un bel exemple à suivre n’est-ce pas?

Retour aux visages des bénévoles

Quoi de neuf au RABQ?

Dites merci aux bénévoles!

Le RABQ vous invite à souligner la Journée internationale des bénévoles 2018 en...
Suite »

Période de mise en candidature des prix Hommage bénévolat-Québec 2019

Les prix Hommage bénévolat-Québec sont l’occasion de dire merci aux personnes qui...
Suite »

Fiches régionales sur le bénévolat et les bénévoles au Québec

Savez-vous où les gens s’impliquent le plus au Québec ? Quelle est la durée moyenne...
Suite »

Rapport annuel 2017-2018

Le rapport annuel 2017-2018 du RABQ est maintenant disponible. Pour le consulter, ...
Suite »

Nouvelles données sur les bénévoles et le bénévolat au Québec

Le 19 juin 2018, lors de son Assemblée annuelle, le RABQ a présenté son cahier de...
Suite »

Répertoire: rôles et responsabilités des administrateurs bénévoles

Le RABQ est fier de lancer son nouveau Répertoire à l'intention des administrateurs...
Suite »